Humidité mur maison

Comment éliminer l’humidité de sa maison ?

Seconde préoccupation majeure concernant l’air que nous respirons à l’intérieur : l’humidité. Constructions vétustes, façades abîmées, portes et fenêtres non hermétiques, infiltrations, défaut d’aération, chauffage insuffisant ou défectueux, autant d’éléments qui permettent à l’humidité de s’infiltrer dans les logements et de s’y installer. Voici les solutions pour les éliminer.

Un taux d’hygrométrie important, au-dessus de 50 % est mauvais pour le logement en lui-même (papiers peints qui se décollent, peinture qui s’écaille, moisissures, condensation) et directement dangereux pour la santé de ses occupants (allergies, asthme, problèmes articulaires…). Face à de tels problèmes, les Français sont souvent amenés à chauffer davantage, et donc à payer plus… alors que mieux vaudrait trouver des solutions adaptées.

Pour éviter que l’humidité ne pointe son nez, aérez votre logement au moins trente minutes par jour et, en hiver, veillez à y maintenir une température constante.

Par sécurité et à condition que votre logement ne soit pas déjà fortement atteint, vous pouvez anticiper le problème en utilisant une peinture d’étanchéité sur vos murs intérieurs. L’utilisation du polystyrène peut également assurer une meilleure isolation du mur froid traité contre l’humidité.

Enfin, parallèlement à l’aération, une ventilation hygroréglable qui peut être installée sur une VMC, permet de régler le volume d’air entrant et sortant selon le degré d’humidité de la pièce. Il est important de respecter certaines règles pour s’assurer un air pur à l’intérieur de sa maison ou de son appartement.

Si l’humidité est provoquée par des infiltrations d’eau de pluie, commencez par vérifier …

SUITE DE L’ARTICLE À DÉCOUVRIR DANS LE MAGAZINE MAISON & JARDIN L’ESSENTIEL N°21 ACTUELLEMENT EN KIOSQUES

Pour éviter la condensation, le plus simple est d’installer un déshumidificateur afin de réduire le taux d’humidité qui ne doit pas dépasser 50 à 60 %. Il en existe deux types :

  • Les premiers, également appelés absorbeurs d’humidité, utilisent les capacités d’absorption du gel de silice. Leur efficacité est relativement limitée.
  • Les seconds utilisent le principe de la condensation pour absorber l’air, le filtrer et le refroidir. L’humidité se condense alors dans l’appareil. L’air, débarrassé de son humidité, est réchauffé puis rejeté dans la pièce. Beaucoup plus efficaces que les premiers, ces modèles présentent néanmoins quelques inconvénients comme le bruit et la consommation d’électricité.
Absorbeur d'humidité UHU Air Max
© Absorbeur d’humidité UHU Air Max
UHU : Air Max Ambiance
40% d’humidité en moinsUltra-performant, l’absorbeur d’humidité Air Max Ambiance permet de contrer tous les désagréments liés à l’humidité et d’améliorer le confort intérieur, sans négliger le style et la décoration intérieure, que ce soit à la maison, au bureau ou même en voiture !Grâce à la technologie TAB+, Air Max Ambiance absorbe 40 % d’humidité de plus qu’un absorbeur classique.Son système de circulation de l’air permet de capter l’excès d’humidité, qui se transforme en eau au contact de la TAB+ et s’écoule lentement dans le bac prévu à cet effet.Des tests effectués en laboratoire montrent que dès les premières 24 heures d’utilisation, l’humidité de la pièce est contrôlée. Après 1 mois d’utilisation, Air Max Ambiance a absorbé 40 % d’humidité en plus qu’un absorbeur standard.
Plus d’infos sur www.uhu.fr

© PHOTO EN COUVERTURE : Shutterstock

GRANDEUR NATURE