Gardena pistolet arrosage

Comment bien arroser son jardin en été ?

Du traditionnel tuyau d’arrosoir à l’arrosage automatique, peu importe le contenant pourvu qu’on arrose à temps et modérément.

L’eau, surnommée l’or bleu, pourrait finir par manquer. Pas demain mais dans quelques milliers d’années. Pour éviter ce désastre et l’économiser en utilisant juste la quantité désirée, on doit, entre autres, veiller à arroser sans abuser. S’il est vital d’arroser jardin et potager pour faire croître et multiplier fleurs et légumes, il est tout aussi vrai qu’il existe de nombreuses techniques efficaces et simples à mettre en place pour minimiser les quantités d’eau utilisées tout en maximisant leurs effets. Pour vous accompagner dans l’apprentissage de réflexes simples, entrons dans votre jardin et apportons aux fleurs, fruits, légumes la juste quantité d’eau.

Arrosage : le B-A.BA

Arrosoir, tuyau, système d’irrigation, arrosage alternatif, pluviomètre, aspersion… il peut être difficile de faire le bon choix tant les divers procédés sont complémentaires.

En termes d’économie d’eau, ce n’est pas l’outil qui la réalise mais vous selon la façon dont vous l’utilisez. Parmi les plus répandus : Petit, moyen, grand, très répandu, coloré avec bec court ou long, pomme d’arrosage ou pas, l’arrosoir traditionnel est surtout destiné aux plantes en pot, voire aux plates-bandes si elles ne sont pas trop grandes.

Classique et éternel, le tuyau d’arrosage est plutôt réservé aux moyennes surfaces et aux personnes qui aiment vraiment jardiner et prennent le temps de regarder s’épanouir leur jardin. Très pratique, économique et normalement infaillible, l’arrosage automatique, plutôt réservé aux grandes surfaces, est assez cher à l’installation, mais, bien réglé, peut économiser beaucoup d’eau. Le système est commandé par un programmateur qui déclenche automatiquement l’arrosage aux jours et heures voulus, pour la durée programmée, sans intervention humaine. Idéal pendant une absence prolongée, l’arrosage automatique l’est également toute l’année car il permet d’arroser juste ce qu’il faut. Résultat : une économie d’eau de 30 à 50 % sur sa facture et pour l’environnement.

Il existe deux types d’arrosage automatique : les arroseurs mobiles oscillants, parfaits pour les surfaces rectangulaires ou carrées ; les arroseurs circulaires bien adaptés aux surfaces rondes ou en arc de cercle. Parfaits pour les terrasses et balcons, les kits prêts à poser sont très simples à installer. Il vous suffit de disposer d’un robinet sur votre terrasse ou balcon pour prétendre à l’automatisation de l’arrosage. Après l’avoir installé, réglez le programmateur pour un arrosage tard le soir, idéalement la nuit, ou tôt le matin. Avec une pile de qualité, vous pourrez faire plusieurs arrosages par nuit, pendant plus de six mois, sans jamais la changer. Avant l’hiver, pensez à rentrer le programmateur et enlevez la pile que vous remplacerez par une neuve l’année suivante. Gain de temps, tranquillité, économie d’eau pour un meilleur résultat. Le pluviomètre ou arrosage par nébulisateur ou microaspersion, surtout utilisé dans les serres, distribue l’eau sous forme de brouillard ou brumisation augmentant ainsi le taux d’humidité de l’air. Quel que soit le mode d’arrosage choisi, n’arrosez jamais en plein soleil sous peine de brûler les feuilles des plantes. Préférez arroser tôt le matin, avant 10 h, et tard le soir, après 21 h, et toujours au pied des plantations.

Les plantes annuelles et bulbes

Pour économiser l’eau tout en leur apportant toute la quantité dont elles ont besoin, voici quelques astuces :

Binez régulièrement : un binage = deux arrosages.
Arrachez régulièrement les mauvaises herbes : pourquoi leur offrir de l’eau inutilement ?
Supprimez les fleurs fanées.

Les plantes en pots

Avant de planter, veillez à choisir les pots de diamètre adéquat, ceux qui contiendront assez de terre pour éviter à vos plantes de mourir de soif. N’oubliez pas de choisir le bon substrat en fonction de la variété de la plante. Celui-ci est chargé de retenir l’eau. N’accumulez pas plein de petites plantes dans un seul pot, elles se battraient pour boire et se déssècheraient illico. Même si ce sont des plantes « soleil », essayez d’éviter le plein cagnard, elles se déssècheront moins vite.

Pour l’arrosage, voici quelques astuces :
Binez pots et jardinières avec l’outil adapté.
Arrachez les mauvaises herbes et supprimez au fur et à mesure les fleurs fanées.
Arrosez lentement et en petites quantités pour que la terre ait le temps de bien s’imprégner et ainsi éviter tout débordement inutile.

Les plantes vivaces, graminées et fougères

À l’instar des plantes ligneuses, plus elles sont plantées depuis longtemps, moins elles ont besoin d’eau. Ce qui ne s’applique pas à celles qui ont des feuillages très fins et supportent mal le manque d’eau. Pour contenter les unes et les autres, l’astuce est d’arroser les pieds. Pour cela, au moment de la plantation, n’hésitez pas à créer une petite cuvette qui recevra et conservera l’eau de l’arrosage à laquelle les racines viendront s’abreuver.

Pour optimiser votre arrosage :
Utilisez du paillis.
Laissez les plantes se toucher, l’eau ira là où elle doit.
Évitez de déplacer les plantes.

Hozelock EasyDrip système d'arrosage
Hozelock. EasyDrip, le système d’arrosage automatique qui associe un réseau de tuyaux à des goutteurs et/ou aspergeurs pour acheminer et distribuer l’eau directement au pied des végétaux

Potager arrosé sans gâcher

Contrairement au jardin d’agrément dont on attend le plaisir des yeux et des senteurs parfumées mais pas de rendement, le potager, lui, est censé nous nourrir. Donc, nous lui en demandons davantage et devons, à ce titre, lui apporter l’eau dont il a besoin en tenant compte bien évidemment de l’eau de pluie dont il bénéficie naturellement.

Pour arroser sans gâcher, les conseils à retenir :
Semez tôt.
Protégez les semis et les repiquages.
Préparez les jeunes plants repiqués à racines nues.
Supprimez les plantes qui ont fini de produire.

Plus vieux, moins d’eau

Ce qui n’est pas vrai pour les humains est constaté pour les grimpants, rosiers, petits conifères : plus ils prennent de l’âge, moins ils ont besoin d’eau, sauf bien évidemment en cas de sécherese prolongée. Exception faite toutefois des plantes naines qui restent jeunes d’esprit et ont besoin d’être arrosées davantage.

Voici une méthode d’arrosage efficace et économe : pour les petites natures, créez une petite cuvette à leur pied comme expliqué précédemment. Pour les autres, reportez-vous aux conseils cités plus haut.

Grands mais pas assoiffés

Les grands conifères et les arbres feuillus exigent de l’eau en bonne quantité les premières années. Ensuite, sauf extrême et longue sécheresse, leurs racines sont assez développées pour aller se désaltérer dans les couches profondes du sol. Enfin, si votre pelouse commence à jaunir, inutile de la sur-arroser -c’est mauvais pour votre consommation d’eau et donc pour la planète-, elle reverdira avec encore plus de vigueur !

Rain bird arrosage connecté

Rain Bird : prenez le contrôle de votre système d’arrosage ! Leader mondial de l’arrosage automatique/résidentiel, Rain Bird a mis à profit 80 ans d’expérience dans l’irrigation pour vous proposer un système d’arrosage révolutionnaire totalement connecté disponible auparavant exclusivement sur les parcours de golf les plus prestigieux. Comment ça marche ? Rien de plus simple : Il suffit d’insérer dans votre programmateur d’arrosage la petite clé LNK WiFi. Grâce au système de WiFi, la clé est connectée en direct à votre programmateur d’arrosage que vous pouvez piloter à distance. Il ne reste plus qu’à télécharger l’application Rain Bird entièrement gratuite sur votre smartphone ou sur votre tablette. Vous disposez même d’un accès direct à la station météorologique la plus proche et votre programme d’arrosage s’adapte automatiquement.Les avantages du WiFi
1 • Être toujours connecté
2 • Avoir un contrôle total Entièrement personnalisable, c’est vous qui décidez de chaque paramètre de votre système d’arrosage via l’application. Vous décidez donc de la fréquence d’arrosage, de la durée et même de l’heure de lancement en fonction de chaque type de plante. Vous pouvez planifier et customiser l’arrosage de chacune des zones de votre jardin (gazon, bacs à fleurs, arbres, buissons haies, etc.) et même programmer jusqu’à 6 départs d’arrosage par jour.
3 • Faire des économies d’eau… et d’argent ! Arroser avec la même quantité d’eau sans prendre en compte la météo n’a aucun sens. Grâce à sa fonction WiFi, votre système d’arrosage est directement connecté à la station météorologique la plus proche de chez vous. En sélectionnant sur votre application l’ajustement saisonnier (on arrose différemment à l’été qu’à l’automne), les durées d’arrosage seront automatiquement modifiées au quotidien en fonction de la météo, des températures et de l’humidité ce qui permet d’économiser jusqu’à 30 % d’eau en plus ! Petit plus : le détecteur de pluie installé sur le programmateur permet de suspendre l’arrosage et cela, pendant une durée maximale de 14 jours.
4 • Reconnaitre chaque zone d’arrosageAvec l’application vous pouvez renommer les zones d’arrosage sur votre smartphone afin d’identifier clairement chacune d’entre elles en ajoutant même une photo de votre jardin. Le bouton « water now » pourra même déclencher automatiquement l’arrosage sur les parcelles une par une pour vous faciliter la tâche.
5 • Partager l’accès de votre programmateurPour que d’autres puissent arroser à votre place, il suffit d’envoyer une invitation via l’application Rain Bird sur votre smartphone ou tablette à la personne de votre choix.
Plus d’infos sur www.rainbird.fr

 

Goutte à goutte : CopperShieldTM,la technologie Rain Bird
Facile à installer, le goutte à goutte est non seulement la solution idéale pour arroser toutes vos plantes (qu’elles soient en bacs, pots, plantées à même le sol) mais aussi pour maximiser les récoltes de votre potager.Délivrant la juste quantité d’eau nécessaire à la racine, ce système d’irrigation vous permet d’optimiser votre consommation en eau tout en favorisant la croissance et la santé de vos végétaux qui seront moins vulnérables aux maladies. Programmable à distance, il vous libère également d’un arrosage manuel souvent fastidieux.Le goutte à goutte répond ainsi aux problématiques environnementales(économie d’eau) mais aussi esthétiques.En effet, les systèmes de goutte à goutte s’adaptent à toutes les topographies qu’elles soient plates ou en pente grâce à l’utilisation de goutteurs adaptés(auto régulants, autonettoyants, anti drainants) et peuvent être enterrés sans aucun risque. Des avancées considérables ont été faites afin delutter contre l’intrusion de racines au sein des goutteurs et des fabricants tels que Rain Bird ont opté pour une barrière physique via sa technologie CopperShield complètement inoffensive pour l’environnement.Si pour chaque situation une solution existe, certaines règles sont cependant à respecter afin d’installer correctement un système degoutte à goutte.Tout d’abord, veillez à séparer les réseaux en fonction du type de végétaux (gazon ou massif) et assurez-vous que chaque secteur correspond à un même besoin en eau (ombre ou zone ensoleillée). Installez un régulateur de pression afin que celle-ci ne dépasse pas4 bars et n’endommage pas les tuyaux de goutte à goutte. Vérifiez que le débit d’entrée est supérieur au débit nécessaire afin d’avoir une vitesse d’eau suffisante (0.4 m/s) dans le goutte à goutte à l’ouverture de la vanne. Cela vous permettra de le « laver » d’éventuelles impuretés.Nous vous conseillons d’opter pour un goutte à goutte auto régulant, qui vous assurera un débit constant pour une plage de pression donnée (de 0.5 à 4.0 bars). Installez pour chaque secteur une vanne à air au point le plus haut et une vanne de purge aux points les plus éloignés. Choisissez l’écartement des goutteurs et adaptez l’espacement des lignes de goutte à goutte en fonction de la nature de la végétation et du sol . De manière générale, pour un gazon, l’espacement entre goutteurs et interligne est de 30/30 cm et 50/50 cm pour des arbustes. Si vous optez pour un goutte à goutte enterré, la profondeur d’enfouissement recommandée des tuyaux varie entre 5 et15 cm (gazon ray-grass anglais ou fétuque) de façon que les goutteurs agissent au plus près des racines (entre la surface et la zone racinaire). Reliez ensuite votre vanne à votre programmateur, choisissez votre temps d’arrosage par vanne et le tour est joué.

Image de couverture :  Gardena. Pistolet arrosoir avec jet de brume et jet de pluie. Idéal pour l’arrosage des plantes sensibles et des semis. Débit réglable en continu.

Portaliers horizal