Fleurs, et si on les mettait à l’intérieur ?

À défaut de s’éclater au jardin, on peut profiter de la saison qui s’installe pour cocooner son intérieur avec… des plantes et des fleurs.

Pas facile de penser « vert » l’hiver, sauf si on décide de se pencher sur les fleurs qui lui résistent simplement parce qu’elles sont bien au chaud (mais pas trop) à l’intérieur. Effet relaxation, augmentation de la concentration et de la créativité… les bienfaits des fleurs et plantes au quotidien sont, paraît-il, indéniables. Quelques-unes parmi les plus résistantes et faciles à entretenir, celles venues du Brésil ou de Madagascar ne révèlent toute leur beauté que si la durée des nuits est supérieure à celle des jours. Ce qui tombe plutôt bien pour peu qu’elles soient installées dans une pièce chauffée entre 15 et 20°C en veillant à limiter l’éclairage le soir et à baisser le chauffage la nuit.

 

Originaires de régions forestières et habituées à vivre et pousser à l’ombre, elles ont besoin d’une forte lumière indirecte. Donc, visez plutôt une baie vitrée ou une grande fenêtre pour les poser à proximité et faites en sorte de pouvoir les vaporiser d’eau non calcaire sans les déplacer.

Orchidées

Faciles ou pas faciles ?

Vous aimeriez que votre intérieur déborde de végétation mais vous n’avez pas la main verte ? Alors, l’orchidée est peut-être la solution à votre problème. Avec plus de 25 000 variétés offrant des nuances et des tailles différentes, vous trouverez forcément celle qui s’accordera à votre intérieur et à vos goûts et, si vous ne savez pas quelle orchidée vous correspond, faites le test sur : www.orchitypes.eu.

Tout savoir sur l’orchidée

• Placez l’orchidée dans une pièce lumineuse, mais pas directement au soleil.
• Baignez-la une fois par semaine en été et tous les dix jours en hiver.

• Trempez ses racines dans un seau ou un évier (assurez-vous qu’il n’y a pas d’eau qui stagne dans le pot).
• Prolongez sa floraison en utilisant de l’engrais une fois par mois.

Ce que l’orchidée n’aime pas

Les orchidées n’aiment ni les courants d’air, ni la lumière directe du soleil, ni être placées près d’une source de chaleur. Il est important aussi de ne pas mettre une orchidée à proxi- mité de fruits parce qu’ils produisent des gaz qui nuisent à ses fleurs.

Au secours ! Mon orchidée perd ses fleurs !

Les problèmes les plus courants liés aux orchidées sont soit qu’elles perdent leurs boutons ou leurs fleurs, soit que leurs feuilles jaunissent ou se ramollissent.

• Si l’orchidée perd ses fleurs ou ses boutons, cela signifie qu’elle ne reçoit pas assez d’eau ou de soleil. Il suffit de la placer dans un endroit plus lumineux et de baigner ses racines dans l’eau une fois par semaine.

• Le jaunissement des feuilles peut être causé pas une exposition trop importante à la lumière du soleil. Il suffit de la déplacer plus loin de la fenêtre par exemple.

• Les feuilles d’une orchidée se ramollissent si elle reçoit trop ou pas assez d’eau. De même, si les racines de l’orchidée deviennent grises, cela signifie que votre plante souffre d’un manque d’eau. Dans ce cas, il est important de la tremper…

SUITE DE L’ARTICLE À DÉCOUVRIR DANS LE MAGAZINE MAISON & JARDIN L’ESSENTIEL N°20

Cactus de Noël

Constitué de fleurs pendantes, accrochées sur des tiges plates sans épine, le cactus de Noël ou schlumbergera fleurit pendant au moins un mois. Placé devant une fenêtre à l’abri des rayons directs du soleil et loin de tout radiateur, il sera à son avantage s’il est un peu haut pour pouvoir apprécier ses fleurs retombantes. La nuit, il aime prendre le frais (environ 15°C) donc, si possible, baissez le chauffage.
Côté arrosage, maintenez le terreau frais en vidant la soucoupe environ deux heures après l’arrosage.

Azalée

En décembre, on pare à la grisaille avec une abondance de fleurs et de couleurs. Abondante, blanche, rose, rouge ou bordeaux, parfois bicolore, petite ou très grande… l’azalée est un véritable remède contre la morosité. Originaire d’Asie, voilà déjà 70 millions d’années que l’azalée met de la couleur sur la planète. Est-ce parce qu’elle a été longtemps cultivée par les moines bouddhistes qu’elle est restée aussi zen face au temps qui passe ? Mais ses origines expliquent sans aucun doute son succès en Asie. En Corée, en Chine et au Japon, elle est la vedette de nombreux festivals. En Chine, elle est même considérée comme la fleur de la maison. Les Japonais l’offrent pour porter chance. Les Européens, eux, l’admirent, la détournent et lui laissent le soin de mettre de la couleur dans leurs hivers depuis 1680, année durant laquelle elle fut importée au Pays-Bas par les bateaux de la Compagnie Néerlandaise des Indes Orientales. Attention, grande tribu ! L’azalée fait partie de la famille des rhododendrons qui compte plus de 150 espèces. Aujourd’hui, presque 85 % des azalées d’Europe poussent dans la province belge de Flandre Orientale.
Côté arrosage, tous les 4 jours, plongez le pot d’azalée dans un bac d’eau. L’azalée ne tolérant pas l’eau dure, utilisez de l’eau bouillie et refroidie. Quand les bulles cessent de sortir du terreau, sortez le pot du bac et égouttez

Anthurium

Très décorative, sa couleur rouge vif le fait tout de suite remarquer. De la même famille que l’arum, l’anthurium aime être à côté d’une fenêtre bien éclairée, à l’abri d’un léger voilage, voire en suspension.
Côté arrosage, point trop n’en faut : n’arrosez que lorsque le terreau est sec en surface et pulvérisez ses feuilles d’eau non calcaire deux fois par semaine. Pensez à supprimer régulièrement les tiges sèches.

Vriesea

Super exotique, sa floraison dure plusieurs mois mais pas de seconde vie pour cette broméliacée dédiée au botaniste hollandais Hugo de Vries.
Pour fleurir joliment, la vriesea aime la clarté sans soleil direct avec une température d’en- viron 18°C.
Arrosez-la uniquement lorsque le terreau est sec en évitant l’eau sur les feuilles. Quand la plante meurt, des rejets se forment qui pourront refleurir deux ou trois ans après.

Kalanchoé

Doté de petites fleurs regroupées en bouquets jaunes, orange ou roses, on le trouve main- tenant à peu près toute l’année. Pour que le kalanchoé s’épanouisse bien, posez-le dans une pièce lumineuse, moyen- nement chauffée, près d’une fenêtre mais à l’abri des rayons du soleil.
Côté arrosage, attendez que le terreau soit totalement sec.
Une fois la plante fanée, placez le pot dans une pièce entre 15 et 16°C pour générer une nouvelle floraison.

Phalaenopsis

De la famille des orchidées, le phalaenopsis -qui signifie « apparence de papillon »- fleurit pendant plusieurs mois. Posez-le près d’une fenêtre sans l’exposer directement aux rayons du soleil et, si possible, pas loin d’un point d’eau.
Côté arrosage, une fois par semaine, diluez de l’engrais dans un cache-pot étanche rempli d’eau et placez-y le pot. Pour générer de nouvelles pousses, coupez les tiges défleuries au-dessus du 2ème nœud en partant de la base.

© PHOTO EN COUVERTURE : Shutterstock

GRANDEUR NATURE