Comment économiser l’eau de votre jardin ?

Ce n’est pas parce que vous avez un beau jardin que vous ne pouvez pas faire des économies d’eau. Il existe des astuces que vous pourrez mettre facilement en place afin de pouvoir faire de grandes économies sur votre consommation d’eau dans votre extérieur. Suivez donc les conseils de Maison&Jardin afin d’adopter les bons réflexes pour ne pas avoir à trop dépenser d’eau au quotidien pour entretenir votre jardin.

Privilégier les plantes sobres pour économiser de l’eau

Il est important de savoir que les plantes saisonnières sont très gourmandes en eau et ne vous permettront donc pas de faire des économies. Il est donc préférable d’opter pour des espèces arbustives ou encore des vivaces qui sont bien adaptées au terrain sec. Parmi ces espèces, on peut donc citer la lavande, ou encore le thym, la ciste, la bruyère, le gaura, l’œillet ou encore le buis mais aussi la santoline et l’achillée. Mais vous pourrez également faire le choix des plantes locales qui peuvent facilement pousser partout et sans vous demander la moindre goutte d’eau. On peut citer : le noisetier, l’églantier, ou encore le seringat et le tamaris, si vous vivez en bord de mer. Vous pourrez aussi opter pour les plantes en pot comme les espèces méditerranéennes qui résistent bien au manque d’eau. Attention cependant à bien les protéger du gel car, elles peuvent y être trop sensibles.

Bien pailler le pied de vos plantes afin de conserver l’humidité

Afin de bien conserver l’humidité au pied de vos plantes, il est important de réaliser un bon paillage. Cela consiste à couvrir la terre autour de vos plantes afin de préserver celle-ci de la chaleur, du soleil et du vent mais aussi et surtout de la sécheresse. De plus, cela permettra de limiter la pousse des mauvaises herbes. Pour pailler le pied de vos plantes, optez pour un paillage organique qui est composé de chanvre de sarrasin, de branches broyées, ou encore de lin. Il est préférable d’éviter les écorces de pin. En effet, les écorces de pin ont tendance à acidifier la terre, sauf si elles sont disposées dans des massifs de conifères ou encore des plantes de terre de bruyère. Si vous disposez d’une terrasse, il est préférable de couvrir la terre de vos bacs de plantes avec paillettes de chanvre. Ainsi, vous ferez de grandes économies d’eau dans votre jardin et sur votre facture, ce qui représente un avantage conséquent.

Arroser de préférence la nuit et pas le jour

Effectivement, la nuit, la terre est bien plus fraîche que le jour car, elle ne s’est pas gorgée de soleil. Cela limite donc de manière considérable l’évaporation de l’eau et donc, cela préserve l’humidité aux pieds de vos plantes. Pour vous éviter trop de tracas, il vous suffira de brancher un système d’arrosage à un programmateur. Vous devrez le régler en prenant en compte la météo car, s’il pleut, il n’est pas nécessaire d’arroser. Il vous sera aussi possible d’arroser tôt le matin avant que la rosée ne finisse par s’évaporer. Surtout, n’arrosez pas en fin d’après-midi car, le sol aura surchauffé et engendrer une évaporation rapide de l’eau. De plus, cette atmosphère sera propice à la prolifération  au développement de champignons parasites. Vous ferez des économies d’eau considérable grâce à cette astuce ingénieuse qui ne vous demandera aucun frais.

Mettre en place un système pour récupérer l’eau de pluie

A cause de la sécheresse, les restrictions d’eau sont de plus en plus nombreuses dans certaines villes de France, notamment dans le Sud. C’est pourquoi vous devrez vous montrer prévoyant en récoltant l’eau de pluie dès que le cas se présente. Vous pourrez la stocker dans de grandes citernes enterrées dans le sol ou encore dans des citernes aériennes. Certains modèles de petite taille peuvent même être disposés sur une terrasse. Si vous n’avez pas la possibilité de raccorder votre récupérateur d’eau de pluie à votre gouttière, il sera donc préférable de choisir une cuve ouverte qu’il vous suffira de refermer juste après l’averse.

Quelles sont les plantes qui demandent peu ou pas d’eau ?

Il existe donc des plantes qui ne demandent peu, voire pas du tout d’eau, pour pouvoir se développer tranquillement.

  • La lavande : est une belle plante qui demande très peu d’entretien au quotidien et donc très peu d’arrosage
  • L’Allium : que l’on connait aussi sous le nom d’ail déco » qui n’a absolument pas besoin d’eau afin de pouvoir pousser. Il suffira simplement de bien biner pour éviter les mauvaises herbes et couper les têtes mortes
  • Le laurier-rose : qui est une plante d’extérieur qui ne réclame jamais d’eau. Elle est très robuste et vous demandera très peu d’attention
  • Le rosier de Chine : qui ne vous demandera d’être arrosé qu’en période de forte chaleur pour éviter la sécheresse. En saison froide, il s’abreuvera de lui-même avec l’eau de pluie
  • L’Hemerocallis Fulva : est une plante vivace réellement robuste et qui a besoin de se gorger de soleil dans un sol sec pour pouvoir parfaitement se développer
  • L’Artemisia Powis Castle : ne vous demandera aucun arrosage tout au long de sa pousse puisqu’elle se gorgera d’eau de pluie
  • Le Geranium sanguineum : qui est une plante qui vous demandera très peu d’eau pour pouvoir pousser en toute quiétude
  • L’Oranger du Mexique : est un petit arbuste qui a l’habitude de pousser dans des conditions climatiques très chaudes et sèches. Ainsi, vous n’aurez pratiquement aucun arrosage à lui apporter
  • Le Centranthus ruber : qui est une plante particulièrement rustique et réellement robuste. Aucun entretien ne sera à lui fournir puisqu’elle poussera par ses propres moyens
  • Le Plumbago de Chine : ne vous demandera de l’eau que durant sa croissance. Une fois arrivé à l’âge adulte, vous n’aurez plus à l’arroser car, ses racines profondes iront chercher l’eau

Grâce à toutes ces astuces, vous ferez de grandes économies d’eau dans votre jardin tout en gardant des plantes magnifiques !