Créer un jardin japonais : les conseils et les règles à respecter

Véritable havre de paix, le jardin japonais connait un grand succès en France. Il est en effet un lieu totalement dédié à la méditation et à la détente, bien utiles dans une vie où le stress est omniprésent. Or, créer un jardin zen répond à quelques règles afin d’en faire ressortir le meilleur et que celui-ci soit parfaitement réussi. C’est pourquoi, Maison&Jardin vous donne des conseils qui vous seront très utiles pour réaliser ce jardin japonais. Sans oublier les règles à connaître et à mettre en application pour ne pas rater votre implantation et votre décoration.

Bien organisé votre espace extérieur

Un jardin japonais est avant tout un lieu parfaitement organisé où chaque élément a une place bien définie. Il se conçoit comme un tableau et c’est pourquoi, il est préférable de dessiner son aménagement sur une feuille avant de le mettre en place. Il est donc conseillé de créer des formes géométriques bien lisibles afin de parfaitement délimiter les zones comme les pièces d’eau, les chemins ou encore les bosquets et les éléments de décoration extérieure. Vous devrez également bien prévoir des petits dénivelés comme des buttes et des creux ou encore des terrassements étagés.

Créer une succession de décors dans votre jardin japonais

La particularité du jardin zen est qu’il est conçu autour d’un chemin de pas japonais et donnant accès à différents espaces. Chaque zone est donc visible depuis ce chemin, donnant naissance à une succession de décors incitant au bien-être et au calme. Souvent un jardin japonais est composé : d’un chemin, d’un relief, (comme une butte ou encore un amoncellement d’ishis), d’une pièce d’eau accompagné d’un îlot (comme un bassin rempli de nénuphars ou de perches koi). Le tout étant entouré de petites clôtures de bambou taillé ou encore de roseaux sauvages, de vieilles pierres et de haies bien taillées. Un jardin japonais rétablit en réalité une véritable harmonie entre différents paysages qui trouveront parfaitement leur place dans votre espace extérieur. Vous devrez toujours vous assurer de créer une belle asymétrie en jouant sur le déséquilibre organisé.

Ne pas hésiter à utiliser le moindre espace de votre jardin pour créer un jardin japonais miniature

N’ayant pas souvent beaucoup de place à l’extérieur, les japonais n’hésitent pas à utiliser le moindre petit espace disponible dans leur jardin. Aussi, vous devrez faire de même chez vous afin de créer un jardin zen miniature pour vous retrouver dans un véritable havre de paix. Un jardin japonais de petite taille se compose donc de bonsaïs, mais également de petits galets et de différents accessoires. Vous pourrez le placer au coin de votre terrasse ou encore d’un balcon en jouant sur les niveaux et les hauteurs avec de petites étagères.

Toujours planter de manière impaire

Il est important de savoir que dans la culture nipponne, les chiffres impairs portent chance. Aussi, cela se retrouve dans le jardin zen car, les plantations se font toujours par chiffres impairs (par trois, par cinq ou encore par sept). Cela est également valable pour les rochers que vous mettrez en place et qui sont très appréciés dans un jardin zen.

Bien choisir les plantes à disposer dans votre jardin japonais

Bien sûr, un jardin japonais ne peut pas être réussi sans disposer les bonnes plantes qui en feront tout son charme. Il est important de savoir en effet que toutes les plantes et fleurs ne rentrent pas dans la composition d’un jardin zen. Or, une règle est à suivre : limiter le nombre d’essences à planter. Il est préférable de privilégier les végétaux persistants et qui pourront s’épanouir à l’ombre, comme l’érable japonais, le pin ou encore le chêne et les arbres fruitiers. Vous pourrez y ajouter des fougères (comme la fougère japonaise ou encore la Nandina), sans oublier les plantes à feuillage comme les hostas. Vous devrez également penser aux plantes terre de bruyère, le bambou, ou encore différents arbustes à croissance lente. Pour les fleurs, il est conseillé d’éviter les couleurs trop vives et préférer des teintes froides comme les rhododendrons roses ou encore les azalées. Vous pourrez ajouter quelques touches de couleurs plus intenses avec de la glycine ou du mahonia.

La sobriété toujours au centre de votre jardin japonais

Les mots d’ordre d’un jardin zen sont la sobriété et la simplicité, que l’on devra absolument avoir dans votre espace extérieur. C’est pourquoi, vous ne devrez pas multiplier les accessoires de décoration d’extérieur comme les lanternes ou encore les cascades d’eau et les ponts en bois. Il est préférable donc de vous concentrer sur un seul élément qui viendra parfaire la beauté de votre jardin japonais en toute simplicité. Vous devrez également toujours respecter une certaine élégance dans vos décors créés au niveau de vos éléments décoratifs, de vos rochers, de vos plantes et de vos fleurs. Le but étant de créer un petit havre de paix toujours harmonieux et respirant la sérénité.

Choisir des éléments de décoration en matières naturelles

Le jardin zen est une ode à la nature et vous devrez par ce fait, choisir des éléments de décoration en matières naturelles. Le bois, le bambou, seront les matières que vous devrez privilégier en bannissant totalement les matières synthétiques comme la résine ou encore le fer forgé. Effectivement, vous devrez toujours faire en sorte que la nature soit célébrée au sein de votre jardin zen et que tout ce dont il le compose lui fasse honneur.

Ne pas tomber dans les clichés

Bien sûr, souvent on a tendance à s’inspirer de ce que l’on peut trouver dans les magazines de décoration ou ce que l’on trouve sur le Web. Or, l’erreur à ne pas commettre, c’est de tomber dans les clichés du jardin japonais. Vous ne devrez pas surcharger votre jardin avec des cascades d’eau, des nénuphars ou encore des bambous et des érables japonais, qui ne seront pas des éléments qui mettront en valeur votre jardin zen. N’oubliez pas : misez tout sur la simplicité !